Célébration virtuelle Noël 2020 avec l’artiste Fransaskoise Malika Sellami

Le développement, l’épanouissement et la construction identitaire plurielle de l’enfance Fransaskoise passe aussi et surtout par l’art et la culture. L’APF y croit et c’est pour cela que nous vous donnons rendez-vous le samedi 19 décembre de 11H30 et 12H00 pour une célébration en ligne de Noël 2020 avec l’artiste Fransaskoise Malika Sellami.

Chansons, comptines, poèmes seront au menu de l’animation, et plus encore.

Inscrivez-vous pour recevoir le lien vers la réunion virtuelle en envoyant un courriel à communication@apfsk.ca.

Lien vers la réunion sur ZOOM : https://us04web.zoom.us/j/6472205666?pwd=OFpxSXkrN1pnR2tRajhlaHBoSlFiZz09

ID: 647 220 5666

Code : QC53cV

Détails de l’événement et l’artiste invitée sur Facebook : https://www.facebook.com/events/700883530816338

Biographie de Malika Sellami :

Malika Sellami, artiste multilingue et multi-genre, musicienne, réseauteuse et enseignante est installée à Saskatoon depuis 2008. Elle a remporté deux Concours Nouvelle Scène (2009 et 2014) et une nomination pour artiste spirituel de l’année aux Western Canadian Music Award en 2016 avec l’album Samanvaya Kirtan de la formation du même nom. Avec 3 albums multilingues à son actif, plusieurs tournées canadiennes et quelques spectacles à l’international, Malika se consacre maintenant à élever son fils de 5 ans et à jouer de la musique localement, du kirtan communautaire ou du divertissement pour les enfants.

Conférence Parentale 2020 – Développer l’autonomie et la responsabilité chez mon enfant et mon ado

Après la tenue de la première Conférence Parentale 2020 en novembre, et récemment l’Atelier annuel des éducatrices et des éducateurs, qui ont connu la participation de 20 familles et 20 éducatrices et éducateurs, nous avons le plaisir de vous convier à la deuxième conférence parentale sous le thème de l’autonomie et la responsabilité de l’enfant et de l’adolescent, samedi 12 décembre de 11H30 à 13H30 sur Zoom.

Un thème qui ne se démode pas et qui est plus que jamais d’actualité avec les défis posés par la situation sanitaire actuelle, laquelle a justement pesé sur les enfants et les adolescents avec des mesures contraignantes mais nécessaires comme le port de masque et le respect des mesures de prévention et de lutte contre le Covid-19, nécessitant un grand effort de pédagogie, de responsabilisation et d’autonomisation par les parents et les éducateurs.

Cette conférence sera animée par Vanessa Frenette, experte québécoise en éducation et en petite enfance, qui nous a brillamment accompagné durant le cycle des trois évènements ayant remplacé le Symposium des Parents 2020 annulé à cause de la Covid-19.

Nous serons très heureux de vous compter parmi nous samedi prochain. Soyez les BIENVENUS

Lien : https://us02web.zoom.us/j/84830993622

ID de réunion : 848 3099 3622

N’hésitez pas à nous communiquer vos suggestions, remarques et besoins concernant toutes les activités d’animation et de formation.

Cordialement.

Cri du cœur de la Commission nationale des parents francophones pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles

 

Ottawa (Ontario), 1er décembre 2020 – Il y a deux ans, le 1er décembre 2018, plus de 15 000 francophones sont descendus dans les rues pour manifester leur solidarité en appui à l’Université de l’Ontario français. Deux ans plus tard, la Commission nationale des parents francophones (CNPF) se joint à l’ensemble des communautés francophones et acadiennes du pays pour une autre journée de solidarité nationale. Au terme d’une année qui a mis en évidence plus que jamais la vulnérabilité du français au pays, nous lançons un cri du cœur et demandons que le gouvernement fédéral confirme un échéancier pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

La situation est difficile pour les parents francophones en situation minoritaire. « Il manque cruellement de place dans les services de garde francophones. Nous avons présentement plus de jeunes enfants francophones sur les listes d’attente pour un service de garde en français que d’enfants réellement inscrits dans les différents services déjà offerts. Ainsi, plusieurs parents se voient obligés d’inscrire leur enfant dans les programmes anglophones », affirme le président de la CNPF, M. Louis Kdouh. « De plus, afin d’aider les francophones à obtenir leur juste part pour ouvrir de nouvelles places en garderie, nous pensons que la Loi sur les langues officielles doit inclure des clauses linguistiques avec des cibles et des montants d’argent précis pour les francophones dans toutes les ententes fédérale-provinciales-territoriales», ajoute M. Kdouh.

La CNPF est très inquiète qu’à 10 jours de la fin des travaux parlementaires avant les fêtes, le gouvernement n’ait toujours donné aucun signe de quand il compte déposer un projet de loi pour moderniser la Loi sur les langues officielles. La CNPF craint qu’un projet de loi déposé trop tardivement ne puisse être adopté avant les prochaines élections.

En septembre dernier, lors du discours du trône les parents francophones étaient ravis de voir l’engagement du gouvernement fédéral à aller de l’avant avec la modernisation de la Loi sur les langues officielles. Il est maintenant le temps de respecter ses promesses et d’agir afin d’assurer la défense des droits des minorités francophones en milieu minoritaire ».

Les communautés souhaitent une Loi modernisée qui, notamment, établirait une autorité centrale chargée de voir au respect des obligations linguistiques dans tout l’appareil fédéral et éviterait les dérapages en matière de communications bilingues en situation d’urgence qu’on a vu dans les premiers mois de la crise de la COVID-19. Une Loi qui engagerait le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires à des efforts accrus de protection du français à la grandeur du pays. Elle éliminerait les obstacles à l’apprentissage du français langue seconde. Une Loi qui créerait un tribunal des langues officielles afin que les citoyens et les citoyennes puissent facilement et rapidement obtenir justice pour des manquements à la Loi.

La Commission nationale des parents francophones encourage les citoyens et les citoyennes à visiter le site noslanguesofficielles.ca pour écrire à leur député ou députée et leur demander d’agir maintenant pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

La Commission nationale des parents francophones (CNPF) est un organisme sans but lucratif dont la mission consiste à regrouper, représenter et appuyer les organismes provinciaux et territoriaux tout en renforçant leur capacité d’accompagner le parent dans son milieu familial et communautaire. La CNPF travaille étroitement avec de nombreux partenaires nationaux qui agissent dans les secteurs de l’éducation, de la petite enfance et de la représentation des communautés francophones et acadienne du Canada.

Renseignements :
Myriam Romanin
Agente de communication
(613) 288-0958 poste 4
communications@cnpf.ca

Inscription à l’Atelier annuel des éducatrices et des intervenants en petite enfance en Saskatchewan (5 décembre 2020)

📌 Après la Conférence parentale qui s’est déroulée avec succès samedi 21 novembre, qui a été consacrée principalement aux Parents et Grands Parents, ce sera au tour des éducatrices et éducateurs en petite enfance Francophones de la Saskatchewan de participer à un atelier gratuit sous le thème « Etablir un lien privilégié avec l’enfant », le samedi 5 décembre de 11h30 à 14h30.
Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur le lien suivant :
https://www.jotform.com/build/203164563757258

L’APF reste ouverte à vos suggestions pour répondre à tout besoin de formation, d’accompagnement et d’animation au service de toutes et tous les Fransaskois.es et Francophiles de la Saskatchewan ⚜️👨‍👩‍👧

Novembre 2014: Formation offerte aux intervenantes en petite enfance

En quoi consistait cette formation?

Elle consistait à offrir une opportunité de perfectionnement professionnel où les intervenantes de la petite enfance auront l’occasion de se familiariser et/ou d’approfondir leur connaissances au sujet du programme Jouer et Explorer. Pour celles qui assisteront à l’atelier d’Andrée jette, elles feront le survol de différentes stratégies permettant de surmonter le stress en milieu de travail. Elles pourront aussi partager leurs expériences quotidiennes auprès des jeunes enfants et à élargir leur réseau contacts.

Octobre 2014: Formation des intervenants à la petite enfance

Sur quoi portait la formation?

La journée s’est déroulée sous forme d’ateliers. Plusieurs ateliers ont été offerts sur la littératie familiale, le développement physique pour les parents et les petits et sur la musique pour les parents. Madame Guylaine Martel une des animatrices des groupes des jeux a fait profiter ses collègues de ses expériences en animant une activité sur comment élaborer une programmation lorsqu’on est débutante. Voici la programmation de la journée de formation.

Mai 2014: Campagne de valorisation des intervenantes de la petite enfance

Sur quoi portait la campagne de valorisation des intervenants de la petite enfance?

Le 14  mai dernier, c’était la journée qui vise à valoriser et à reconnaitre le rôle fondamental que jouent les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance de la Saskatchewan dans le continuum du développement des enfants de 12 ans et moins.

La thématique retenue : L’enfant est comme une petite graine… est donc une porte ouverte sur l’influence des intervenants de la petite enfance sur l’épanouissement et le succès des enfants.

Pour souligner cet événement, l’Association des parents fransaskois a envoyé à toutes les écoles primaires, les centres de la petite enfance et le centres d’appui des enfants et des familles ainsi qu’aux groupes de jeux fransaskois: des affiches, des lettres et des trousses-jardinage.

Je profite de cette occasion pour remercier l’organisme Jeunes pousses  pour le guide Cultiver le gout, une excellente ressource pour la petite enfance. Je n’en dirai pas plus, je vous laisserai plutôt le plaisir de découvrir le contenu de cette pièce de résistance soit dans une trousse-jardinage ou dans les histoires que vous rapporteront vos enfants ! Nous remercions le Réseau santé en français de la Saskatchewan pour leur appui dans cette initiative.

Bien loin d’être des « gardiennes », les éducatrices de la petite enfance ont, tout comme les parents, une grande influence sur le développement affectif, social, intellectuel et moteur de  l’enfant. Par leurs gestes et leur professionnalisme, elles l’amènent à avoir confiance en ses capacités et à bâtir son estime de soi pour atteindre son développement optimal.

Chaque jour, elles se donnent corps et âme à prendre soin d’enfants qui ne sont pas les leurs, souvent issus de cultures, de religions ou de milieux différents. Cela demande beaucoup d’amour, de patience et de compréhension. Alors, un mois pendant lequel on leur rend hommage, c’est bien mérité! Pour en savoir plus, lisez le document décrivant la campagne de valorisation!

Octobre 2013: Formation des animatrices des groupes de jeux

Sur quoi portait la formation?

L’APF en collaboration avec le Collège Mathieu ont commencé une formation en octobre 2013, il s’agit de la formation des animatrices des groupes de jeux « Parents et petits ». Cette formation a servi à outiller 11 animateurs et animatrices dans l’apprentissage par le jeu, la litératie familiale, les outils disponibles et la promotion de la santé par l’animation d’activités. Une journée appréciée par chacune des participantes et par les familles fransaskoises. Pour savoir plus, veuillez lire le programme de la journée.

Les photos de la journée

[layerslider id= »22″]

Octobre 2012: Journée de formation et de conférence pour les intervenants en petite enfance

Sur quoi portait cette journée formation et de conférence?

Cette journée s’est déroulée sous forme d’ateliers et de conférence qui portait sur :

  • « Le dessin, une fenêtre ouverte sur le monde intérieur des enfants » par B. Langevin

Le dessin révèle en partie le conscient, mais aussi, dans une plus grande mesure, l’inconscient. En fait, il met en images ce que les mots n’arrivent pas à dire. Comme l’enfant exprime à travers le dessin ses réactions émotionnelles du moment de même que ses attitudes affectives dans des situations déterminées, le dessin devient l’outil privilégié pour contacter le monde intérieur de celui-ci. Les participantes seront invitées à réaliser un dessin. Quelques dessins seront analysés lors de la formation.

  • « Et si nos stratégies allaient au-delà des mots? » par A. Audet

Il existe différentes barrières pouvant entraver les échanges entre le milieu de garde et la famille lors de l’accueil et du départ d’un enfant. Ces moments d’échange sont des incontournables pour le bienêtre et le bon développement de celui-ci. Nous devons donc faire preuve d’ouverture d’esprit, d’entraide, de persévérance et de créativité pour développer ou maintenir un lien significatif avec l’enfant et sa famille. Lors de cette conférence, vous serez amenée à découvrir différents trucs et moyens simples, amusants et originaux afin de maintenir une collaboration harmonieuse avec les parents des enfants qui fréquentent votre service de garde

  • « Devenez une éducatrice ZEN » par F. Hutchison

Lors de cet atelier, vous perfectionnerez des techniques pratiques pour améliorer vos relations avec les enfants, votre bienêtre personnel et surtout, pour maintenir un haut niveau d’énergie afin de maximiser votre rôle d’éducatrice.

Pour savoir plus, veuillez visionner l’affiche promotionnelle de la journée de conférence et de formation!

Octobre 2011: Premier colloque à la petite enfance en Saskatchewan

Sur quoi portait le colloque?

Ce colloque s’adressait aux éducateurs et enseignants travaillant auprès des enfants de 0 à 5 ans, gestionnaires et coordonnateurs des services à l’enfance et toute personne qui s’intéresse aux tout-petits.

Cet événement est une expérience d’apprentissage. Il y aura des ateliers toute la journée le samedi : « Le jeu des 0-3 ans » avec Louise LaFlèche du Collège Universitaire de St-Boniface, (au Manitoba); « L’accompagnement de l’enfant 3 à 5 ans » avec Sonia Cloutier du Cégep de Ste-Foy, (au Québec); et « Outils et astuces pour la gestion du temps et des ressources » avec Dominique Arbez du Collège Universitaire St-Boniface, (au Manitoba), qui vise spécialement les administrateurs et gestionnaires.

Les participants auront aussi la chance de partager leurs meilleures pratiques quotidiennes auprès des jeunes enfants. Par ailleurs tous pourront découvrir ou encore redécouvrir GRANDIR (programme en petite enfance d’activité physique, de saines habitudes alimentaires et la littératie) le dimanche matin.

1er colloque à la petite enfance en Saskatchewan